15 mois de running

Retour en France, l’heure de faire un bilan après ces 15 mois de voyage à travers l’Australie et l’Asie du sud-est.

Quelques chiffres pour commencer :

  • 180 sorties
  • 2 300 kilomètres parcourus
  • En 179 heures et 51 minutes

Courir aura été pour moi le moyen d’explorer les villes en profondeur et de m’aventurer dans des terrains reculés. Bref, d’en voir beaucoup plus que le simple « piéton » 🙂

L’Australie me laissera de très bons souvenirs. Des sentiers du parc de Flinders Chase  au lignes droites interminables de l’Outback, le pays regorge de parcs nationaux et terrains sauvages à explorer. L’australien des villes étant plutôt sportif, ces dernières sont toutes aménagées pour faciliter les activités en extérieur.

La balade Bondi – Coogee à Sydney est un must, Melbourne et son Albert Park accueillent de nombreux coureurs (mais aussi des formules 1 le temps d’un week-end). Les centaines de kilomètres de pistes cyclables sur le bord de la Swan River à Perth permettent de varier les parcours et les plaisirs.

J’ai aussi eu la chance de courir le marathon de Brisbane, une belle course malgré des soucis de santé durant l’épreuve. Plus que 4 continents et la boucle sera bouclée !

Le sentiment est plus mitigé pour l’Asie. Dans les grandes villes comme Bangkok, la pollution, le trafic et le manque d’espaces verts rendent quasiment impossible toute tentative de footing.

Plus généralement, les fortes chaleurs obligent les sportifs à se lever aux aurores. A 5h30, la température est encore supportable, mais cela ne dure pas longtemps. Avec des taux d’humidité très élevés, on mouille (voir inonde) très rapidement son tee shirt.

Pour retrouver un peu de fraîcheur, il faut se rapprocher de la mer (Koh Lanta par exemple) ou grimper un peu (Dalat et ses 1800 mètres d’altitude).

J’ai même eu l’occasion de courir avec des partenaires de luxe. Comme ces belles sessions partagées avec l’équipe nationale du Cambodge sur le Stade Olympique de Phnom Penh.

DSC07198copie

Avec Chea – Il est à peine 6h mais je n’avais jamais autant transpiré !

 

Et maintenant ?

Maintenant on récupère, on court tranquillement en attendant la rentrée et la reprise plus sérieuse de l’entrainement.

Les prochains articles traiteront principalement de running, trail et autres petits plaisirs (technique, matériel, etc.). En attendant le prochain voyage !

Un commentaire

  1. Julie   •  

    Un bon partage de ton expérience de voyage 🙂 Vivement la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *